img
Ŕ la maison
Stockage
Serre
Le maďs doux

La TrichoCarte / TrichoBille dans le maïs

La pyrale du maïs est le ravageur le plus important de la culture du maïs en Europe. Les chenilles des pyrales pénètrent dans les tiges, s'y nourrissent et provoquent ainsi des dommages très importants. Les plantes infestées ont des problèmes de croissance et de stabilité. Le premier signe typique d'une infestation est une cassure de la panicule. Les galeries formées par les larves dans les tiges sont idéales pour le développement de différentes espèces de fusarium (pourriture de la tige et des racines, le charbon du maïs, ect.), ce qui peut compromettre une vente de la récolte.

Particulièrement pour le maïs doux, les dégâts faits par les larves peuvent compromettre ou même empêcher la vente du produit final.



TrichoCarte Maïs - 2 lâchers avec 50 TrichoCartes / ha / lâcher

La TrichoCarte a fait ses preuves en tant que vecteur de lâcher de trichogrammes et offre à l'utilisateur les avantages suivants:

  • seulement 50 TrichoCartes par hectare et par lâcher
  • Bonne protection des auxiliaires contre la pluie et les prédateurs
  • Quantité d'œufs par carte contrôlée mécaniquement
  • Manipulation simple et déploiement rapide dans le champ
  • Degré d'efficacité très important (Contrôle annuel par les autorités allemandes)
  • de 7 à 10 stades de développement différents pour une efficacité qui dure jusque 3 semaines
  • Vecteur le plus adapté pour petites et moyennes parcelles


L'utilisation simple des TrichoCartes Maïs




Quantité par hectare

Seulement 50 TrichoCartes sont à répartir par hectare et par lâcher.  Chaque carte contient au minimum 2000 œufs de Trichogramma brassicae (=100.000 auxiliaires / ha / lâcher)


TrichoCarte


La TrichoBille MAIS - 2 lâchers avec 100 TrichoBilles / ha / lâcher

La TrichoBille maïs a été spécialement conçue pour permettre un lâcher des trichogrammes facilitée et réalisable mécaniquement pour les parcelles de grande taille. Sa commercialisation a débutée en 2001 et s'est rapidement développée. Les agriculteurs ont reconnu les avantages uniques que leurs apporte ce produit: un produit sûr et facile à déployer dans le champ.


TrichoBille

La TrichoBille est constituée d'une matière plastique biodégradable sur la base d'amidon de maïs et se comporte de façon neutre par rapport à l'humidité. L'eau s'écoule et la TrichoBille sèche rapidement. Les animaux ne sont donc pas gêner pour éclore. Cela est un énorme avantage de ce vecteur de lâcher, car il ne peut pas gonfler ou moisir au contact de l'humidité, les trous permettant aux trichogrammes éclos de sortir de la bille restent libres. Lorsque tous les auxiliaires ont éclos, la bille commence lentement à se décomposer.

Grâce à notre propre production nous pouvons assurer que les TrichoBilles sont bien remplies d'auxiliaires de bonne qualité de façon à pouvoir lutter efficacement contre les pyrales du maïs.

La TrichoBille offre à l'utilisateur les avantages suivants:

  • Vecteur adapté pour des parcelles de grande taille
    Vecteur adapté pour un lâcher réalisé mécaniquement ou une répartition à la main dans le champ
  • Grâce à son volume et son poids la TrichoBille présente les propriétés optimales pour être jetée lors de la répartition dans le champ
  • Degré d'efficacité très important (Contrôle annuel par les autorités allemandes)
  • Quantité d'œufs par carte contrôlée mécaniquement
  • de 7 à 10 stades de développement différents pour une efficacité qui dure jusque 3 semaines

Seulement 100 TrichoBilles sont à répartir par hectare et par lâcher.
Chaque bille contient au minimum 1000 œufs de Trichogramma brassicae (=100.000 auxiliaires / ha / lâcher)

Pour les cultures de maïs doux et de poivrons, le lâcher de trichogrammes doit être répété entre 3 et 5 fois en fonction des régions et des dates de lâcher avec un espace de temps de 8 - 14 jours entre deux lâchers et la quantité de trichogrammes par lâcher doit être doublée.


L'utilisation simple des TrichoBilles maïs



Quantité par hectare

Seulement 100 TrichoBilles sont à répartir par hectare et par lâcher. Chaque bille contient au minimum 1000 œufs de Trichogramma brassicae (=100.000 auxiliaires / ha / lâcher).


Le tracteur enjambeur en action (Photo: J. Lange)

La répartition mécanique des TrichoBilles - un succès important

Les TrichoBilles sont utilisées sur de grandes surfaces depuis 2002. Grâce à la coopération réussie avec l'entrepreneur A. Geiger les TrichoBilles sont apportées mécaniquement sur plus de 1000 hectares.
Les tracteurs enjambeurs peuvent répartir les TrichoBilles sur plus de 100 hectares par jour, ce qui a permis un fort développement de cette méthode de lâcher de trichogrammes.

Alfons Geiger et son équipe ont été récompensés L.U.I. 2003 pour le développement du lâcher mécanique de TrichoBille avec le tracteur enjambeur.

Dans d'autres régions d'Allemagne, les TrichoBilles ont également été apportées à l'aide d'aéronef de travail agricole, des essais en champ ont été réalisés avec un zeppelin, hélicoptère et un système de lâcher sur un distributeur d'engrais.

Depuis 2011 nous travaillons en partenariat avec l'entreprise suisse Fenaco Ufa Samen Nützlinge. Cette dernière commercialise les TrichoBilles depuis cette date.
A partir de 2014 les TrichoBilles peuvent être apportées sur le champ à l'aide d'un drône. En se basant sur l'idée de Bernd Wührer, l'entreprise fenaco Ufa Samen Nützlinge a développé cette méthode innovante de lâcher dans le champ.

Dates de lâcher:

Le 1er lâcher est réalisé en fonction des régions à partir de mi-juin, la 2ème environ 10 à 15 jours plus tard.

La lutte contre la race bivoltine de la pyrale du maïs (2ème génération) commence largement plus tôt, en fonction des conditions climatiques dès fin mai.

Les dates de lâchers sont prévues suite à un contrôle régulier des vols de pyrales du maïs à l'aide de pièges à lumière ou à phéromones. Pour des contrôles supplémentaires, il est possible de mettre en place des cages contenant des tiges de maïs infestées récupérées en champ avec larves ou nymphes et ainsi déterminer une date de référence à partir de laquelle les papillons commencent à éclore.

Contrôle des pyrales du maïs:

En 2007 a été mis en place par LTZ Karlsruhe un contrôle suprarégional du vol des pyrales du maïs à l'aide de pièges à lumière, les données ont été rassemblées et publiées sur internet. Les agriculteurs peuvent planifier les différentes dates de lâchers en fonction des régions grâce aux informations fournies par le service d'avertissement officiel allemand, les négoces et journaux hebdomadaires.

L'organisme responsable de la protection des cultures en Hesse s'est également joint au contrôle des vols de pyrales du maïs.
 


Le maïs: toujours un thème d'actualité


Lutte biologique contre les pyrales du maïs à l’aide de drone de plus en plus utilisée

Article dans le journal `Business AGRAR`, Numéro 2-2015 rédigé par Dr. Hubert Sprich, ZG Raiffeisen eG et Bernd Wührer

La pyrale du maïs Ostrinia nubilalis est le ravageur le plus important de la culture du maïs en allemagne et peut entraîner une perte de rendement importante. Une lutte contre ce prédateur doit être mise en place sur environ 45 000 hectares soit chimiquement à l’aide d’insecticides, soit biologiquement à l’aide d’auxiliaires de culture trichogrammes. Les surfaces à traiter ne cessent d’augmenter à cause du changement climatique, de la capacité d’adaptation des pyrales ainsi que du nombre total de surfaces de cultures de maïs qui est en croissance. 

 

 

 

Les pyrales ne forment qu’une génération par an dans la plupart des régions d’allemagne. Les larves survivent à l’hiver dans les tiges restants dans les champs et vont se nymphoser au printemps et éclore en général mi-juin en allemagne. Les pyrales adultes pondent leurs œufs sur les plantes de maïs et les larves qui en éclosent vont se frayer un chemin jusque dans la tige de la plante et sont responsables de beaucoup de dégâts dans les cultures.

 

La lutte biologique à l’aide d’auxiliaires de culture est de plus en plus utilisée. Les trichogrammes de l’espèce T. brassicae sont lâchés dans les champs au moment de la ponte et vont partir à la recherche des œufs de pyrales et les parasiter en y pondant leurs propres œufs dedans. A la place d’une larve de pyrale va éclore une nouvelle génération de trichogrammes.  Cette méthode de lutte biologique est aujourd’hui utilisée sur environ 25 000 hectares en allemagne. Un lâcher de trichogrammes réalisé à la main dure environ 20 minutes par hectare, ce qui peut poser un problème pour les exploitations ayant une grande surface de maïs. Depuis une dizaine d’années est utilisé un tracteur enjambeur pour répartir les billes contenant les trichogrammes dans les champs.

 

 

 

Ces dernières années a été développé une nouvelle méthode de lâcher de trichogrammes à l’aide d’un drone, qui permet la répartition des billes sur un hectare en 3 à 5 minutes. L’utilisation du drone  est en plein développement: en 2013 ont été traité une trentaine d’hectare, en 2014 environ 1000 hectares et cette année devrait être traité environ 10 000 hectares de maïs.

Article à télécharger

 

retour

Newsletter

adresse eMail:

Plus de détails..